Etudiants Toulousains pour l'Aide Internationale

Bonjour Invité
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L`hopital National de Pediatrie de Hanoi

Aller en bas 
AuteurMessage
adrien
Président 2005-2006
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Le service des soins intensifs   28.06.05 13:16

Le service de soins intensifs

Il y a dans ce service 4 salles destinees a acceuillir les patients, la premiere et la seconde contiennent les malades qui vont mieux ou qui ont besoin d'une surveillance moins lourde. Les familles des malades sont acceptees dans ces salles, qui sont climatisees, apres s'etre prealablement dechausses et vetues de blouses de couleur jaune prete par l'hopital.

Les salles 3 et 4 en revanche contiennent des cas beaucoup plus difficiles qui ont besoin d'une surveillance constante. En effet chacun d'eux est intube, a quelque exception pres et donc ici pas de cri d'enfants!
Ces 2 salles d'environ 40 m carre sont generalement remplie d'une douzaine de patients au minimum, avec, d'apres les dires d'un des medecin, pic a 22 une fois.

Quelque chose d'etonnant est la difference relative avec les autres services au niveau de l'hygiene. Ici les medecins se lave regulierement les mains avec un desinfectant installe dans des petits recipients fixes au bout de chaque lit. Les gants utilises lors de certaines interventions sont bien des gants steriles sortis d'une pochette et non d'une boite.
Les familles sont interdites dans les services exceptes dans les salles 1 et 2 ou a l'occasion de visite eclair de quelque minutes.
En bref les regles elementaires d'hygiene sont respectes (la plupart du temps du moins).

Au niveua du materiel, la aussi ce service semble jouir d'une certaine "avance",puisque les lits bien que vetustes sont tous equipe de matelas et que les patients sont tous branches a des moniteurs indiquant leur ECG, SPO2 et frequence respiratoire. ces moniteurs sont pour la plupart d'entre eux issus de dons du Japon (reperable a l'etiquette portant le drapeau japonnais et la mention from the people of Japan). Mais attention rien a voir avec des dons-debarras, les ecrans de ces merveilles sont en couleur , tactiles, et de joyeuses alarmes bip a tout rompre a chaque changement des donnees, ce a quoi le personnel repond en coupant le son (ben si c'est pas grave alors...).

Au niveau du personnel il y a en general 8 medecins tous des reanimateurs, 8 infirmier(e)s et un nombre que je n'arrive pas a determine d'aide soignant qui ont pourtant un statut infirmier: il faut ici separer les Dieu Duong (prononcer Dieou Zoung) infirmier a competence elargie et les Y Ta.

Les pathologies les plus frequemment observables sont les encephalites, et les pneumonies le reste tient toujours de la surprise, ainsi nos yeux etonnes ont vu defile: malformation cardiaque, SRAS, coqueluche, Guilain-Barre, tetanos, hernie inguinale et autres merveilles du monde medicale.

Voila pour un petit tour du service les complements necessaires viendront plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne L
Secrétaire 2005-2006
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 33
Date d'inscription : 25/11/2004

MessageSujet: Re: L`hopital National de Pediatrie de Hanoi   26.06.05 13:39

Le service de chirurgie

Marie et moi sommes dans le service de chirugie. Nous allons tenter de vous le decrire brievement.
Dans notre cas, ce que nous avons remarque en premier etait la gentillesse, l'accueil et l'energie de Khuyen, l'infirmiere qui nous a guide dans le service.
Le service comprend 9 salles dont 2 pour les urgences, une pour les bebes, une pour les transplantations et 5 post-operatoires.
Nous nous attendions a trouver un service surcharge et nous avons constate que ce n'etait pas le cas : il y avait des lits vides et les enfants avaient un lit chacun. Comme dans les autres services, il y a constamment un des deux parent sur le lit, a cote de son enfant.
Les jours suivants, nous avons pu aider les infirmieres en prenant les temperatures et pouls. Nous avons aussi fait des injections et des poses de catheters.
La temperature des enfants est prise grace a un thermometre a mercure place sous l'aisselle, ce qui semble une methode peu fiable. Nous avons aussi remarque que les infirmieres ne portaient pas de gants lors des injections, prises de sang, poses de catheters et changements de pansements. De plus, elles ne se lavent pas les mains entre chaque patient. Malgre cela, elles sont d'une grande competence et semblent etre habituees a cette facon de travailler. Malheureusement, nous avons du mal a communiquer avec elles car tres peu d'entre elles parlent correctement anglais et aucune ne parle le francais.
Les parents semblent au courant des soins de base et participent au traitement de leur enfant. Il y a aussi une grande entraide entre les parents.

Depuis deux semaines, nous allons un jour sur deux dans les salles d'operations, situees un etage plus bas que le service, grace a la proposition du docteur Dung (prononcer Zoum).
Le service est tres polyvalent avec 6 salles et 40 operations pratiquees par jour.
Les operations les plus frequentes sont le megacolon, l'appendicite, ainsi que des maladies rares en France (tetralogie de Fallot, coarctation de l'aorte). Les salles sont bien equipees : ils peuvent pratiquer des laparoscopies.
La aussi, les conditions de sterilite ne sont pas toujours respectees : les chirurgiens sortent avec leurs habits steriles du bloc operatoire, les salles d'operations communiquent avec l'exterieur. De plus, on a pu observer un enfant se reveillant dans la salle d'operation, pres d'un enfant se faisant operer. La salle de reveil contient tous les jours 20 personnes alors qu'elle est seulement prevue pour 4 personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marine
Membre de l'Association
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Ici et ailleurs, si possible jamais au même endroit!
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: L`hopital National de Pediatrie de Hanoi   23.06.05 16:47

Le service d Oncologie (Tang 7)

Claire, Noemie et moi sommes au service d oncologie, situe au 7eme etage de l hopital. Je ne pourrais pas donner mon avis quant a la qualite des soins dispenses au sein de "mon" service, mais je peut le donner sur tout le reste, aussi ne vais je pas m en priver!!
Contrairement a Ben, ce n est pas l odeur que j ai note en premier, ne frequentant les hopitaux que tres rarement (la derniere fois remonte au moins a 7 ou 8 ans), je ne suis pas en mesure d etablir une quelconque comparaison. C est plus le fait de trouver des gens fumant dans les escaliers qui m a saute aux yeux. Surtout dans un hopital. Mias bon, passons, comme le dit si bien Flo, "ne pas rester braque sur sa vision d occidental". Soit.
Le 1er jour nous avons ete accueillies par Nhan (prononcer Nian, qui signifie "libre"), qui parle anglais. Je ne pense pas m avancer en parlant au nom des filles que je dis que nous nous sentions en trop. Mais jamais senn\timent d inutilite n avait ete aussi fort, surtout pour un non medecin (desolee!). Difficile de s integrer, difficile de communiquer, mais paradoxalement, l hopital ne m a pas "choquee" outre mesure. Du moins les 2 premiers jours qund nous etions guidees par Nhan. Le troisieme quand nous avons eu droit a l historique des maladies et des traitements de chacun par Dr Lan, qui parle francais, ce fut autre chose, car tant que c etait en anglais, on comprennais en globalite, et une sorte de distanciation s operait. La ce n etait plus le cas. Surtout quand elle nous precise que le pourcentage d erreur de diagnostique est de 30%, par manque de moyens d analyse performants, c est difficile a digerer, surtout quand on connait les gamins. Mais je tiens quand meme a dire que je m attendais a bien pire. Les enfants sont amaigris et ont les yeux fatigues, pour la plupart ils n ont plus de cheveux, chimio oblige, mais un service de leucemique ne doit pas etre si different ailleurs. Les enfants restent des enfants, et le fait qu ils soient malades ne change pas grand chose, du moins pour moi, mon but etant de leur faire oublier ou ils se trouvent, et pourquoi ils sont la, et si j y arrive ne serais-ce que 2mn, alors je suis heureuse.

Je ne reparlerai pas du nombre d enfants et de parents par lits, puisque ca a deja ete dit, mais j appuirai Flo quant a la presence permanente des parents. Je trouve ca genial, puisqu ils font le boulot d aides-soignants, et les traitements sont plus facilement acceptes quand ils sont prodigues par une main aimee, de plus le contact physique permanent avec la mere (qui sont en majorite, puisque les enfants sont petits) permet de les apaiser. J ajouterai encore que le fait de vivre entasse comme ca permet une solidarite qu on ne trouve pas chez nous, en effet, une mere qui craque peut ainsi etre epaulee par une autre pendant qu une troisieme prends l enfant en charge. Ceci dit, en 3 semaines, je n en ai vu qu une qui pleurait, elles sont tellement fortes! Comme si elles s interdisaient de se laisser aller. Je mesure chaque jour leur courage et leur devouement, et je les admire pour ca.

Mais parlons un peu de la salle de jeux.

Car notre service est dote d une salle de jeux, ouverte 2 jours/semaine, car l animatrice se partage entre 3 services. D une dimension de 3m/6 environ, elle est meublee d une table(croulant sous des puzzles incomlpets, des dessins, des magazines...), d une etagere chargee de bouquins (en anglais), et de bacs en plastique contennennant divers jouets.
Les murs sonts tristes, et les qq dessins accroches au mur ne suffisent pas a egayer la piece. La piece est en outre dotee d un ventilateur(necessaire, quqnd la frequentation atteint les 12 gamins plus qq mamans, plus nous!), et d un piano electrique(necessaire aussi, mais pour d autres raisons).
Au bout de 3 semaines, on ne voit plus le temps passer, la matinee file, et les rires des enfants emplissent le service, accompagne d un frere jacques au piano, ou une souris verte (je salue ici la performance de Noemie!). En fait, chacun de nous a son role, et les enfants tournent entre nous suivant ce qu ils veulent faire:
- Claire, c est le cache-cache d objets, ce qui ne va pas sans inventivite!
- Noemie, c est la retranscription de chansons, ils apprennent trop vite, c est degueulasse!!
- Robin, qui nous a rejoint car "les prema ne sont pas joueurs", s occupe de tout ce qui est "masculin" comme jeu, comme la bataille de pouce, les jeux de cartes ou les lego,
- et moi, ce sont les decoupages qui m ont ete devolus, j en ai des ampoules!!c est bizzarre, y a q les filles qui m en demandent ( z en ont au moins 15 chacune!)

Donc voila, le tout entrecoupe de departs pour cause de traitement a prendre, et de retours, suivant le poids de celui-ci. Mais nous sommes definitivement adoptes, et il n y a pas 10 mn sans eclats de rire, ca met un peu de vie dans ce couloir d immuno-deprimes, ca fait du bien!

Quand on arrive le matin avec Robin, les filles participant a la sacro-sainte reunion du matin, c est pas qu on est attendus mais presque!
On les voit nous guetter du bout du couloir, juste le temps d echanger un sourire, et pouf!ils disparaissent, genre "ce n est que pur hasard si je vous ai vus arriver, je vs fait un sourire parce que je vous aime bien, mais la j ai des choses a faire". Mais nous ne sommes pas dupes!
Alors, de depit (hi hi), soit nous nous installons dans la salle deja ouverte, soit nous partons a la recherche de la cle, ce qui n est pas une mince affaire!
Bref, on s installe et la debute le second rituel, a savoir, "je passe et je repasse, en ne regardant meme pas ce que vous faites, de toutes facons ca ne m interresse pas, je joue les indecis(e), et je fais comme si vous n etiez pas la", mais nous sommes encore moins dupes!!
Finalement, au bout de 5 a 10mn, ils entrent, et font mine de s amuser tt seuls, mais pas si longtemps, et c est parti pour la matinee! Qui file de plus en plus vite, entrecoupee de departs pour cause de traitement, et de retours, ou pas, suivant le poids de celui-ci.
Ce petit rituel du matin est terrible, sorte de reapprivoisement mutuel et perpetuel, c est sympa!

je me rend compte que ou que j aille, je fais finalement toujours la meme chose, je tente de rendre des gamins heureux, je ne sais pas si j y arrive, mais en tous cas j essaye!

Voila pour une ptite description de ce que nous vivons au sein du service d oncologie, mais encore une fois, ce n est que mon point de vue, pour etre complet, et surtout objectif, il faudrait demander leurs avis aux 3 autres, surtout en ce qui concerne le point du vue technique, ou Claire et Noemie sont les plus competentes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etai.vietnam
Dieu du Forum (BG31)
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 19/11/2004

MessageSujet: Re: L`hopital National de Pediatrie de Hanoi   21.06.05 6:14

Le service de pneumologie.

Quand on arrive en haut des des huit etages du grand batiment de cet hopital, c'est peut etre l'odeur indefinissable que l'on remarque : un melange de lait, d'urine, d'odeur de transpiration. Et puis cette effervescence : partout des enfants, plus ou moins plaintifs et les parents, les grands parents qui ici remplacent plus ou moins les aides-soignants.
L'odeur se fait plus forte en passant devant les premieres salles de soins : c'est la salle la plus chargee vu que ce sont les malades le moins grave qui y sont loges. Alors on trouve deux, trois enfants sur chaque lits avec les mamans. Il y a environ 6 lits.
Un lit c'est quoi ? Ben c'est comme une armature metalique classique de lit avec des lates metaliques et une natte de paille pose dessus.
Dans les salles on trouve de tout partout : des tasses de services a the qui ont contenu le lait qui a ete tire par la maman pour le bebe en insuffisance respiratoire qui n'arrive plus a boire, du linge salle et du linge propre (celui qui a seche sur le balcon adjacent sur lequel sont tires des fils a linge), du materiel divers (appareil a aerosol, pousse seringue, saturometre, perf...).
Les enfants en general sont eveilles mais ils toussent beaucoup et l'insuffisance respiratoire leur consomme le gros de leur energie.
Une salle est consacree aux cas les plus grave, ou les soins sont les plus intensifs. C'est dans cette salle qu'est decedee la petite fille dont vous parlait flo.

Les soignants (en blouse) sont extremement gentils avec nous. Tous les medecin parlent assez bien anglais (malgre un petit accnt parfois un peu difficile a comprendre) et certains parlent francais. C'est l'un d'entre eux qui nous a pris en charge. Je ne me risquerais pas a l'orthographe de son prenom, mais quoi qu'il en soit c'est une femme tres gentille et tres patiente avec nous, prenant le temps de nous expliquer les pathologie malgre la surcharge de boulot.
On peut pas dire que l'on soit franchement utile dans ce service en temps que stagiaire de 2eme annee. Nous prenons matin et apres-midi la frequence respiratoire (a la montre) et la saturation + frequence cardiaque (au saturometre) des enfants les plus suivis du services (un 10aine); donnees que l'on reporte dans les dossiers. Meme si ce sont des elements qui ont leur importance en pneumologie ce n'est pas un travail bien epuisant... Par contre nous apprenons enormements en etant ainsi au contact direct des maladies.
Nous commencons a 8h, entre midi et 2 c'est le repas et la sieste et arretons vers 15 - 16 heures.

Voila pour une premiere description.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florent
Président 2004-2005
avatar

Nombre de messages : 761
Age : 35
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2004

MessageSujet: Re: L`hopital National de Pediatrie de Hanoi   20.06.05 12:51

Nous allons essayer de vous decrire nos ressentiments vis a vis de notre experience au sein de l`hopital.

Tout d`abord, je suis convaincu qu`il faut se mefier de notre vision occidentale, et qu`il ne faut pas oublier que le Vietnam est un pays en voie de develloppement. Nous pourrions facilement avoir tendance a etre choques de ce que nous vivons au quotidien, car le fonctionnement de cet hopital est un peu different de ceux francais, en matiere d`hygiene par exemple, mais avec du recul, nous nous rendons compte du travail, et de la volonte de tout le personnel medical a avoir une structure de sante digne de ce nom.

Je vais commencer par vous enoncer quelques chiffres:
-le personnel medical, medecins, infirmieres, aide-soignants, agents d`entretien, est compose de 900 personnes,
-il y a 500 lits dans tout l`hopital, pour plus de 900 enfants. Cet hopital (National de Pediatrie) est prevu pour les enfants de 0 a 16 ans, mais les jeunes personnes 20 ans sont aussi accepter pour assurer le suivi medical. Les enfants viennent de Hanoi, et de tout le nord du Vietnam, mais aussi du centre, et DU SUD !!!! C`est pourquoi nous trouvons des cas tres graves,
-il y a plus de 1500 consultations par jour, les cas les plus graves sont accepter en hospitalisation.

Il existe une cooperation entre cet hopital et la Coree, l`Ausralie, le Japon, la France, et d`autres pays.

Je vais vous parler maintenent de ce que je vis dans mon service.
Je suis dans le service de pneumologie, des maladies respiratoires. Certains enfants arrivent avec un stade deja tres avance de la maladie, et c`est pourquoi il y a, a peu pres, un mort par jour. Souvent, les enfants ont accumule des surinfections avant leur arrivee a l`hopital. En effet les fonctions de notre corps humain sont tres liees les unes avec les autres. Ainsi, une pathologie d`un organe va se repercuter sur un autre.
Par exemple, la mort a laquel nous avons assiste avec Ben, etait un enfant atteint d`une malformation cardiaque depuis la naissance. Cette malformation a entraine un probleme aux poumons, qui a son tour a entraine une surinfection du poumon. Le medecin m`a explique qu`il s`etait rendu compte apres des examens plus approfondis que l`enfant n`avait que tres peu de chance de survie, voire aucune... Il a fait un arret respiratoire, et cardiaque, qui a entraine son deces. Le service a fait de la reanimation pendant 45 minutes, pour rassurer les parents, et leur montrer que tout avait ete fait pour sauver le bebe.

Avec ce probleme de surinfection, les enfants se font guerir maladie par maladie, et se promenent ainsi de service en service.

Je vous parlais tout a l`heure de l`hygiene. La facon de l`apprehender ici est differente de la france. Par exemple, un medecin qui met des gants ``sterils`` (cad tire d`une boite de 100 gants, alors qu`en france par exemple, chaque paire de gants sterils est envelloppee), ne se lave pas forcement les mains, et touche avec ses mains l`extrieur des gants, ce qui, j`ai l`impression, ne sert qu`a se proteger.
Je sais que ca a l`air stupide comme question, mais je vais demander a mon medecin pourquoi elle porte des gants...

Mais les enfants sont vraiment bien pris en charge. Ils sont surveilles tout au long de la journee, et en presence de leur mere. D`ailleurs, ils font un truc que je ne trouve vraiment pas con, et meme genial: c`est la mere qui change la couche (ou le pantallon) des bebes. Je trouve ca bien, car ca permet de garder un contact proche et intime, et important pendant cette periode de l`enfance entre la mere et l`enfant. Ce n`est pas une aide soignante qui brutalise l`enfant pour finir son travail rapidement (hihihihi, je rigole, tout le personnel medical francais n`est pas comme ca...)

J`espere que vous comprenez ce que je ressens: je suis un peu triste de la gravite de l`etat de certains enfants, mais je pense que le travail accompli dans cet hopital est important et de qualite, et qu`il faudrait apprendre le vietnamien pour aider une population plus excentree de la ville, en matiere de sante, et surtout de prevention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L`hopital National de Pediatrie de Hanoi   

Revenir en haut Aller en bas
 
L`hopital National de Pediatrie de Hanoi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué du conseil national de l'UMT
» 21 juillet - défilé national à Bruxelles
» Election du Bureau National des Jeunes Démocrates - Collectif Motivés
» Bonjour à tous!!!
» Un salon national de la généalogie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etudiants Toulousains pour l'Aide Internationale :: LE SALON :: CARNETS DE BORD :: Eté 2005-
Sauter vers: